Léo Castelli / Pierre Martot

Léo

Age :

49 ans

Situation :

Veuf

Profession :

Capitaine de police

Profil :

Léo est un flic solitaire et désabusé, à la Philip Marlowe, qui croit néanmoins en la Justice, un poor lonesome cow-boy, un écorché vif, brisé par la mort des deux femmes de sa vie. Son histoire est marquée par le malheur, la violence et l’alcool. Il a passé son adolescence à esquiver les coups de son père. Adulte, le bonheur lui a été interdit : sa femme Khadidja, a mystérieusement disparu il y a 11 ans et récemment, Carole, avec qui il comptait enfin être heureux, a succombé à une épidémie de grippe.

C’est un homme tendre et fragile, malgré tout, qui rêve d’une vie conjugale sereine et de fonder une famille, même s’il est convaincu qu’une malédiction l’empêche d’être heureux.

De par son histoire personnelle et de par son métier, Léo est devenu quelqu’un de très méfiant, limite parano : le moindre comportement suspect l’intrigue et il cherche toujours à savoir ce que cela dissimule. Alors parfois, il ne peut s’empêcher de mener une petite enquête pour son propre compte, déformation professionnelle oblige.

Après plusieurs cures de désintoxication, il pense avoir réglé son problème avec l’alcool. Il est désormais clean mais reste fragile, se contentant de boire des jus de tomate.

Il a le sens de l’amitié, c’est un ami fidèle de Roland, mais c’est aussi un ennemi acharné de Frémont.

Léo revient au Mistral, après huit ans d’absence

Dernièrement :

- Il entretient une liaison avec Aïcha, à laquelle son penchant pour la violence met un terme et le plonge dans l’enfer de l’alcool.

- Il mène plusieurs enquêtes.
- Une enquête sur les agissements de Manuel, le mari de Mirta.
 
- Une autre, en collaboration avec Vincent, sur Frémont et son projet crapuleux de réhabilitation du quartier.
 
- Une troisième sur le serial killer du Mistral, lequel se trouve être l’assassin de sa femme Khadidja, dont on retrouve le corps.
- Il vit une histoire d’amour avec Carole, la mère adoptive de Thomas, dont il espérait être le père. Son idylle prend fin quand celle-ci succombe à l’épidémie qui touche le Mistral.

- Aidé de Damien et Vincent, et en collaboration avec le commandant Cécilia Verdi, Léo met fin aux agissements crapuleux de Florent Barjac.

- Léo met fin à la série d’événements étranges qui touchaient le Mistral. Il découvre qu’Alice, la sœur de Nadine, est en fait la meurtrière en série.

- Léo craque pour Agathe, une ancienne prostituée, mais son nouveau patron l’incite très fortement à ne pas poursuivre cette relation. Ils décident de vivre clandestinement leur idylle.

- Léo récupère l’héritage de son oncle et découvre qu’Agathe avait tenté de le détourner. Léo rompt avec Agathe mais quand cette dernière est kidnappée par le docteur Livia, son sang ne fait qu’un tour et il fait tout pour la retrouver et mettre Livia derrière les barreaux. Dans cette sordide aventure, il perd sa coéquipière Jade, assassinée par Livia. Il décide d’utiliser l’argent de l’héritage pour s’offrir avec Agathe un appartement.

- Il met hors de course le duo Lorraine-Samuel, notamment grâce à l’intervention de Frémont.

- Il a des soupçons sur Franck et ouvre le dossier des M13. Il arrête Arnaud, le véritable coupable.

- Dans l’affaire Andréas, face au manque de preuves contre Vincent, Léo le libère et aide ainsi à sa façon Vincent à s’enfuir.

- Il décide de mettre à profit l’héritage de Victor Castelli en achetant des parts du Select à Mirta.

- Léo et Véra ont énormément de travail avec la montée de la violence dans le Mistral et ont un mal fou à mettre la main sur Geoffroy Monthoiry.

- Léo découvre l’existence de Maxime, le fils d’Agathe. Si les relations d’abord très difficiles, elles s’apaisent peu à peu.

- Victime de la vengeance de Charlotte, Léo est sanctionné et muté à l’autre bout de la France.

- A son retour, Léo est chargé de l’affaire du détournement de fonds de l’association Bassonga. Puis il est plongé dans l’affaire de la statuette et doit faire face à la corruption du juge Estève et à l’intervention des hautes sphères qui le contraignent à relâcher Bonnant. Léo arrive in extremis pour sauver Johanna et JB.

- Face au tueur en série qui s’attaque aux prostituées du quartier et vise également Agathe, Léo est extrêmement inquiet. D’autant plus que le père de Maxime rode dans les parages. Alors qu’Agathe est utilisée comme appât, le tueur en série s’avère être la profileuse. Léo arrive in extremis et Francis Grangier est abattu en protégeant Maxime.

- Léo est également très mal face à l’affaire de l’assassinat de Marcel Guignard. Après Benoît, c’est Roland qui est également suspecté. Léo ne croit pas à la culpabilité de son ami mais n’a d’autre choix que de mener son travail à bien. C’est à son grand soulagement que René Cassagne est démasqué.

- Léo doit faire face au retour fracassant de Charlotte dans son nouveau rôle de voleuse amnésique. Et l’ombre de Yann Kermarec qui plane n’est pas pour lui faciliter la tâche. Il doit en plus jongler avec les prises de bec permanentes de Samia et Boher.

- Léo se retrouve témoin du « faux mariage » Boher/Samia.

- Léo soutient et encourage Roland à dénoncer ses racketteurs. 

- Léo met en garde Samia dans sa relation avec Sofiane Zeco.

- Il apprend que Barbara Evenot est en réalité sa fille. Et c’est pour elle que Léo accepte le deal que lui propose Evenot pour démanteler Kamsky. Mais il se fait prendre à son propre piège car Evenot est en réalité Kamsky. Il tue Evenot pour protéger Maxime et Barbara. Caroline, son ancienne maîtresse s’enfuit et Barbara est placée dans un foyer. Elle ne souhaite plus le voir pour le moment.

- Léo est aux anges quand il apprend que Barbara veut venir s’installer au Select avec lui et Agathe.
Il mène parallèlement l’enquête dans l’affaire du Clash et fait tout pour sauver Maxime de leurs griffes. Il comprend finalement que Maxime a été manipulé et arrête Anne, la secrétaire de Vincent Chaumette. Il tente ensuite de convaincre Maxime de ne pas partir en cavale à cause de la tentative d’assassinat sur Vincent Chaumette, ce qui ne fonctionne pas. Léo se retrouve alors sans Maxime et sans Agathe.

- Léo s’inquiète des fréquentations de Barbara. Depuis sa rupture avec Abdel, Barbara se rapproche de Djawad. En père protecteur, Léo pense que Djawad a une mauvaise influence.

- Léo tente de remettre tout à plat dans sa relation avec Barbara. Agathe le soutient et ils font front ensemble face à une Barbara très capricieuse.

- Après un passage à vide pendant lequel Agathe a succombé aux charmes de Vincent, Léo et Agathe décident de faire une pause dans leur relation.

 

Pierre Martot

FORMATION :

Philippe ADRIEN, Jean-Claude FALL, Christian RIST, Jean- Christian GRINEVALD, Philippe MINYANA, Ariane MNOUCHKINE, Michel LOPEZ, KazemSHAHRYARI, John STRASBERG, Catherine DELATTRES, YvesPIGNOT, Eloi RECOING

THEATRE :

- BRECHT, UNE BIOGRAPHIE Jean-Christian GRINEVALD Rôle de Brecht, Théâtre de la Main d’Or
- LA NOCE CHEZ LES P’TITS BOURGEOIS de Bertold Brecht Jean-Christian GRINEVALD Théâtre de la Main d’Or
- THEATRE / ROMAN de Louis Aragon Eloi RECOING Théâtre de la Commune d’Aubervilliers
- LE PROCES DE JEANNE D’ARC Jean-Claude FALL TGP St Denis -Montage Brecht / Peguy

- ANTIGONE de Sophocle Yael BACRY Rôle de Créon, TGP St Denis

- OEDIPE ROI de Sophocle Andonis VOUYOUCAS Rôle d’Oedipe, Théâtre Epidaure (Grèce)
- L’OPERA DE QUAT’SOUS de Bertold Brecht Jean-Claude FALL Théâtre des quartiers d’Ivry

- LA BIBLIOTHEQUE CENSUREE d’A. Tabucchi, M. Vargas Llosa Thierry BEDARD Blois, Chartres, Tours, Grenoble…
- LA 4è GUERRE MONDIALE A COMMENCE Maryse AUBERT Tournée en Région Parisienne

- LA TOISON D’OR MEDEE d’après Euripide Adel HAKIM Théâtre des Quartiers d’Ivry
- PAROLES DE DETENUS Yael BACRY Journée de la Catoucherie
- UN ENNEMI DU PEUPLE d’Enrik Ibsen Hervé DUBOURJAL Rôle du Dr Stockmann, Théâtre des Capucins, Luxembourg -Théâtre de la tempête, Paris
- THE RAIN -KADDISH de Daniel Keene Yael BACRY Gare au théâtre

CINEMA :

- UNE AFFAIRE DE FEMMES Claude CHABROL
- IL GELE EN ENFER Jean-Pierre MOCKY
- MADAME BOVARY Claude CHABROL
- BETTY Claude CHABROL
- PETAIN Jean MARBOEUF
- LA NAISSANCE DE L’AMOUR’ Philippe GARREL
- TYKHO MOON Enki BILAL
- LE JAGUAR Francis VEBER
- RIEN NE VA PLUS Claude CHABROL
- UNE MINUTE DE SILENCE Florent-Emilio SIRI
- EN PLEIN COEUR Pierre JOLIVET

- AU COEUR DU MENSONGE Claude CHABROL
- LIGNE 208 Bernard DUMONT
- LE VELO DE GHISLAIN LAMBERT Philippe HAREL

Court-métrages :

- SI ON AVAIT SU Daniel CLiNG
- LE BARGOUGNAN Laurent ARDOUINT, Stéphane DUPRAT, Florence ROUX

- LE CRACK (3000 scénarios contre un virus) Philippe POLLET-VILLARD
- LA GARE DE… Joseph MORDER
- LA COLLECTION INVISIBLE Barbara VISSER

TELEVISION :

- NICK, CHASSEUR DE TETES Nicole BERCKMANS
- LE MUTANT Bruno GANTILLON
- COMMISSAIRE MOULIN « MATCH NUL » Gérard KIKOINE
- JUSQU’A CE QUE LE JOUR SE LEVE Bernard VILLIOT
- LES Z’INVINCIBLES Gérard LESPINASSE
- COMMISSAIRE MOULIN « LENNON » Nicolas RIBOWSKI
- SANS APPEL Dominique GIULANI
- PAPA EST RIEN D’AUTRE Jacques CORTAL
- HIGHLANDER : LEGACY (en anglais) Paolo BARZMAN
- NAVARRO « SQUATTERS » Nicolas RIBOWSKI
- QUI EST MON PERE Bernard DUBOIS
- LE REVE D’ESTHER Jacques OTMEZGUINE
- CORDIER JUGE ET FLlC »LE PETIT JUGE » Gilles BEHAT
- UNE MERE EN COLERE Gilles BEHAT
- P.J. Gérard VERGEZ
- LES PEDIATRES Daniel LOSSET
- L ’INSTIT « TOUCHE PAS A MON ECOLE » David DELRIEUX
- MEDECINS DE NUIT Gilles BEHAT
- JULIE LESCAUT « BAL MASQUE » Gilles BEHAT

- VERITE OBLIGE « L’AVOCAT DU DIABLE » Claude-Michel ROME
- JULIEN L’APPRENTI Jacques OTMEZGUINE
- SAUVETAGE Igaal NIDDAM

- NAVARRO « VENGEANCE AVEUGLE » Patrick JAMAIN
- CORDIER JUGE ET FLIC » ADIEU MULET » Gilles BEHAT
- CORDIER JUGE ET FLIC « SANG FROID » Jean-Marc SEBAN
- C’EST VOTRE ENFANT Edouard NIERMANS
- JUSTICE DE FEMME Claude-Michel ROME
- PRISONNIERS DU SILENCE Chantal PICAULT
- L’AGENCE Jacques OTMEZGUINE
- NAVARRO « VOLEURS SANS DEFENSE » Patrick JAMAIN
- P.J. Brigitte COSCAS
- AVOCATS ET ASSOCIES Alexandre PIDOUX
- PLUS BELLE LA VIE

 

Interview :

- Vos pêchés mignons -

Si vous ne deviez élire qu’un(e) seul(e)

Livre : Introduction à la psychanalyse de Freud
Film : Shoah de Claude Lanzmann
Lieu : n’importe quel chemin de campagne
Plat : j’sais pas
Sport : tous
Jeu : tous
Grand(e) homme/femme : Sigmund Freud, Charles de Gaulle (pendant la seconde guerre mondiale)
Chanson : Angie des Rolling Stones
Devise : “Deviens qui tu es” de Louis Jouvet

- Vous et le théâtre -

Quel personnage aimeriez-vous interpréter ? Macbeth
Ce qui vous plait le plus dans le théâtre ? Le silence avant que le spectacle ne commence. Tu sais que tout le monde t’attend et toi, tu es seul dans le silence et le noir avec ta trouille et ton rôle. A la fois, tu ne veux pas y aller (trop peur) et tu veux absolument y aller (trop envie).
Ce qui vous plait le moins dans le théâtre Les acteurs et metteurs en scène prétentieux (mais je pardonne plus facilement aux acteurs)
Quel autre métier aimeriez-vous exercer ? Réalisateur

- Vous et les autres -

Quelle qualité recherchez-vous en priorité chez vos amis ? La sincérité et la simplicité
Quel est le trait de caractère que vous supportez le moins chez les autres ? L’étroitesse d’esprit… mais c’est peut-être un peu étroit d’esprit !
Ce qui vous indigne le plus ? La misère. Et Sarkozy.

- Vous et… vous -

Ce que les autres aiment en vous : posez-leur la question !
Ce qu’ils n’aiment pas : je ne sais pas et je m’en fous un peu
Ce que vous préférez de vous : mes genoux
Le défaut que vous aimeriez chasser : peut-être la lâcheté
Plutôt retardataire ou ponctuel(le) ? : ponctuel
Une autre passion que le théâtre ? : les gens
Votre grand rêve : servir à quelque chose
La dernière fois que vous vous êtes emporté(e) Devant ma télé, quand j’ai vu la scène où Roland empêchait Léo de se suicider. J’ai trouvé qu’elle était mal filmée. On n’avait pas le regard de Léo. Dans une scène comme celle-là et en particulier dans Plus belle la vie, où la mise en scène est nécessairement très épurée, parce qu’on tourne très vite, si on n’a pas le regard de l’acteur au moins une seconde, on n’a pas non plus son âme. C’est l’âme des gens qui est intéressante à filmer[...].Il est possible que la scène ait plu. Mais, avec le regard, la scène aurait été plus forte, plus intéressante.
que vous avez pleuré Au début du tournage de pblv, il m’est arrivé de me sentir loin de mes enfants, si loin
que vous avez été ému(e) En répondant à la question précédente

Léo



Autres articles

Un commentaire

  1. Yanis dit :

    Bonjour vous ete mon perssonage préférer quand j’ai ai a prit que vous savez pas faire du vélo j ai dit oh le pauvre merci de me repondre

Répondre

Stargate Alpha |
les feuilletons d'autrefois |
le monde merveilleux de gro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai rêver d'un autre monde
| jpb
| gabi vous explique